Portfolio : « L’androgyne »

 

Ces photographies sont une tentative de saisir l’insaisissable : des silhouettes et des profils androgynes, où masculin et féminin s’entrelacent, déjouant la norme imposée au contraste et à l’opposition, et supprimant la dualité des sexes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aux origines – un Dédoublement

 

Dans Le Banquet de Platon (discours d’Aristophane), l’humanité primitive contenait trois genres parfaits : l’homme descendant du Soleil, la femme dont l’origine cosmique était la Terre, et l’androgyne, genre mixte provenant de la Lune. Ils avaient la forme de sphères et ils étaient tous doubles. Chaque sphère était dotée de quatre mains et quatre pieds, quatre oreilles et deux visages au sommet d’un seul cou ne formant qu’une seule tête. Parfois ces êtres marchaient sur leurs jambes, parfois ils roulaient.

Les dieux jaloux de ces êtres parfaits décidèrent de les punir : ils furent aussitôt coupés en deux, la rectitude succédant ainsi à la circularité, la dualité à l’unité. L’amour surgit de la division, aussi bien sous forme d’hétérosexualité (l’androgyne unit un homme et une femme) que d’homosexualité. Désormais, chaque moitié allait l’une vers l’autre pour recomposer la totalité primitive et mimer la perfection première.

 

Androgynie, ce Feu follet insaisissable

 

En jouant avec les codes vestimentaires et en déjouant les identités de genre, l’androgyne refuse les étiquettes insatisfaisantes. Feu follet insaisissable et changeant, l’androgyne échappe à l’homme et au moule de la société. Grâce à l’androgyne, la possession sonne faux et ridicule. Images. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus de photographies : http://pam-meliee-sioux.deviantart.com/gallery/34011396/Androgyny 

 

 

 

 

- Pam Méliee Sioux

octobre 2014

Le Castor est un magazine participatif ! Vous avez des questions ? Des suggestions d'articles ? Contactez-nous !

 

Join us on :

 

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Youtube
we-sell-on-etsy.jpg

© 2014-2020