Le Castor est un magazine participatif ! Vous avez des questions ? Des suggestions d'articles ? Contactez-nous !

 

Join us on :

 

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
we-sell-on-etsy.jpg

© 2014

Jackie Shane

Jackie Shane est une chanteuse de soul et de rhythm and blues afro-américaine, à la voix androgyne. Née en 1940, à Nashville dans le Tennessee, elle est assignée garçon à la naissance. A l'âge de treize ans, elle annonce à sa mère qu'elle est une femme. En 1960, elle part à Montréal, où elle assiste à un concert de Frank Motley and his Motley Crew à l'Esquire Show Bar. Elle est repérée par le pianiste du groupe, Curley Bridges, qui l'invite à monter sur scène. Elle interprète alors des chansons de Ray Charles et de Bobby Blue Band. En 1961, elle devient la chanteuse principale du groupe et elle s'installe à Toronto. Jackie Shane est la première à utiliser le mot gay dans une chanson. En 1962, elle reprend Any Other Way de William Bell, où elle change les paroles de façon subversive pour chanter : "Tell her that I'm happy, Tell her that I'm gay". Ce morceau sera son plus grand succès. Dans les années 1970, elle rentre aux Etats-Unis et retombe peu à peu dans l'anonymat. En 2010, Elaine Banks et David Dacks produisent I Got Mine : The Story of Jackie Shane, un documentaire consacré à la vie de la chanteuse. En 2011, ses performances à la Sapphire Tavern apparaissent dans la série télévisée documentaire Yonge Street : Toronto Rock & Roll Stories de Bruce McDonald. En 2014, le court métrage Whatever Happened to Jackie Shane ? réalisé par Sonya Reynolds et Lauren Hortie est sélectionné dans des festivals de films LGBTQI+. Elle s'éteint le 21 février 2019, à Nashville.

Tomi la Mésange

Mars 2019