LUNE ROUGE

Rouge feu performe LUNE ROUGE, un femmage aux cycles menstruels entre slam, spoken word et chant, rythmé par le son électrique d'une guitare et par le son du silence.

Ces jours-là,

Il y a toujours un peu de vérité 

dans chaque "je plaisante".

Un petit mensonge 

dans tous les "je sais pas".

Un peu de colère

dans tous les "rien à fiche".

Un peu de douleur dans les "ça ira".

Ces jours-là, 

De badiner à piétiner,

De mutine à mutique,

Un regard de travers... 

Et c'est la guerre... pan pan !

Des hauts et trop de débats !

Tout me divise.

Quand mon sang coule de moi !

REFRAIN

Emplie de tout ça

tour à tour.

Lune rouge

chaque fois.

Emplie de tout ça

tour à tour.

Femme vague chaque mois.

Emplie de tout ça

tour à tour.

Lune rouge

chaque fois.

Emplie de tout ça

tour à tour.

Lune rouge

je décrois.

 

Ces jours-là,

De nostalgie à rock and drôlerie.

De taux d’alcoolémie à la diète et au lit !

Maman modèle se change en femme bordel.

Douleur et violence jonglent chaque fois.

Ah, quel soulagement !

Mon sang coule de moi.

 

Ces jours-là,

Erreurs - erratum - errements,

cyclique - mythique - cyclothymique,

tout m’irrite tout m'agrippe - pire qu'une tique !

Mais fais pas trop attention,

personne ne va débarquer !

C'est juste moi et mon amphore 

qui se met à craqueler...

Je ferai pas tourner la mayo, 

j'ai jamais su la faire !

Mais mise pas sur moi je suis pas fair-play,

te dire que ça me plaît et puis tout démonter...

Mon mauvais moi est de mauvaise foi,

quand dans ma lune écarlate,

hara-kiri de mes pistils qui éclatent.

 

 REFRAIN

 

Ce jour-là,

A laquelle d'entre nous a-t-on dit : 

"Bravo ma fille,

tu es le cycle, le sang, la vie !"

Ce jour-là,

A laquelle d'entre nous a-t-on dit : 

"L'humanité en toi, tu distilles !"

Ce jour-là,

A laquelle d'entre nous a-t-on dit : 

"Il est simple de saigner sans être abîmée,

les hommes pour cela ont besoin de se blesser."

Ce jour-là,

A laquelle d'entre nous a-t-on dit : 

"Bientôt plus aucun sexe de femme 

ne sera mutilé, violé, humilié.

Nos ventres vides, pleins ou avortés...

Personne n'a à en juger !"

Ce jour-là,

A laquelle d'entre nous a-t-on dit : 

"Femme, ce chaos est incroyablement beau."

 

REFRAIN

 

Avril 2020

Rouge feu

Le Castor est un magazine participatif ! Vous avez des questions ? Des suggestions d'articles ? Contactez-nous !

 

Join us on :

 

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Youtube
we-sell-on-etsy.jpg

© 2014-2020